Alcool au volant !

Le taux légal d’alcoolémie pour les jeunes conducteurs est passé de 0,5 à 0,2 grammes par litre de sang pour les conducteurs novices. Soit l’équivalent d’un seul verre. Une mesure accueillie de manière bien différente par 40 millions d’automobilistes et la Ligue contre la violence routière.

C’est un véritable plan de lutte contre l’insécurité routière. Bernard Cazeneuve a présenté, une série de 26 mesures en réponse à l’augmentation du nombre de tués sur les routes. L’éventail des dispositions annoncées est très large, allant de la formation à la protection, en passant par l’amélioration des infrastructures et des véhicules.

Désormais, avec un seul verre d’alcool, certains jeunes pourront se retrouver au-dessus du seuil légal.

Boire ou conduire, faut choisir !

Publicités

Besoin de récupérer ses points ?

Suite à une importante perte de points sur le permis de conduire, il est possible de participer de façon volontaire à un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Il permet de récupérer jusqu’à 4 points sur son permis et ainsi éviter que celui-ci soit invalidé à la prochaine infraction.

Ce stage peut revêtir un caractère obligatoire pour les jeunes titulaires du permis probatoire ayant moins de 4 points suite à une infraction.

Ce stage donne l’opportunité à ceux qui y participent de récupérer jusqu’à 4 points sur leur permis de conduire. Ces quelques points, récupérés dès le lendemain de la fin du stage, peuvent s’avérer cruciaux pour les personnes qui dépendent de leur permis de conduire pour se déplacer ou travailler.

Le stage se déroule sur 2 jours, pour une durée minimale de 16h. Elle est animée par deux professionnels : un psychologue et un formateur de moniteur auto-école.

Grâce à des études de cas et des discussions de groupe, ces spécialistes amènent les participants à comprendre les risques et à se questionner sur leur comportement sur la route.

Pas d’examen ou d’épreuve pratique, la seule participation à ce stage permet la récupération de 4 points. Attention, il faut être ponctuel ! Un retard trop important peut déboucher sur l’exclusion du stage et la non-délivrance de l’attestation de stage.

Bonne journée !

Le contrôle technique

Le contrôle technique périodique est un contrôle portant sur les éléments essentiels du véhicule liés à la sécurité (freinage, direction, visibilité, éclairage, signalisation…) et à l’environnement (pollution, niveau sonore…). Son but est d’améliorer la sécurité routière en essayant de réduire les accidents de la route liés à la défaillance de certains organes des véhicules.

Lors d’un contrôle, le technicien vérifiera 124 points de contrôle sur ton véhicule, chacun de ces points étant soumis à une obligation de correction en cas de défaut. Dans le cas où des défauts soumis à obligation de réparation sont constatés, il faudra procéder aux réparations et passer une contre-visite de vérification dans les 2 mois suivants la date de visite initiale.

D’une durée de 30 à 45 minutes, le contrôle technique doit être effectué dans les 6 mois précédant le quatrième anniversaire de la première mise en circulation de ton véhicule. Par la suite, un contrôle technique s’imposera tous les deux ans.

Le contrôle technique constitue une obligation légale. A ce titre, si ton contrôle technique n’est pas à jour ou si tu n’effectues pas ta contre visite dans le temps imparti, tu t’exposes à une amende (135€) et même à l’immobilisation de ton véhicule !

Pire, si le contrôle technique n’est plus valable et que t’es responsable d’un accident, ton assureur peut décider de ne pas faire jouer la couverture. Dans ce cas, l’indemnisation des dommages matériels et corporels sont à ta charge.

Le contrôle technique n’est donc pas à prendre à la légère !

Equipements à avoir dans le véhicule

S’ils ne sont pas obligatoires, certains équipements peuvent se révéler très utiles en cas de besoin tels que :

  • Le constat amiable :  ce document est nécessaire pour faciliter tes démarches auprès de ton assurance
  • De plus, ce document est gratuit et disponible sur simple demande auprès de ton assureur.
  • Il est aussi intéressant de posséder à bord certains incontournables de l’entretien auto (liquide lave glace, liquide de refroidissement, huile de moteur, spray dégivrant, gratte vitre…).
  • Il en va de même pour les ampoules de tes phares et de tes clignotants. Tous les dispositifs d’éclairage de ta voiture doivent être en état de marche, si l’un d’eux est défectueux tu risques une amende de 68€.

Dans un souci d’améliorer la sécurité de tes passagers, tu peux également te munir de ces différents équipements : une trousse à pharmacie, une couverture de survie ou un extincteur.

Voila tu as tout ce qu’il te faut pour conduire en toute sérénité !

En cas de vol de véhicule

Toute déclaration de vol doit être accompagnée d’un dépôt de plainte déposée au commissariat ou à la gendarmerie, dans les 24h ou 48h suivant la découverte du vol, et déclaré dans ce même délai à sa compagnie d’assurance.

Par la suite, la compagnie vous demandera les justificatifs nécessaires au règlement. Les déclarations doivent être faites par lettre recommandée afin de vous prémunir contre toute éventualité. L’assureur ouvrira alors un dossier de sinistre.

Regarde ton contrat pour savoir si tu es indemnisé lors du vol de ton véhicule ainsi que les affaires qui se trouvaient a l’intérieur. Cela dépend de la formule que tu as souscrit.

Bonne fin de journée

Prêt du véhicule

Deux cas de figure différents :

  • Ton contrat d’assurance auto prévoit une conduite exclusive c’est à dire que tu es le seul conducteur habilité à conduire le véhicule, dans ce cas une franchise, parfois importante, s’appliquera en cas de sinistre. (Regarde ton contrat, c’est écrit)
  • Tu es pas en  conduite exclusive , deux cas peuvent alors se présenter :
    – il n’y a pas de franchise prêt de volant auquel cas tu seras indemnisé intégralement
    – il y a une franchise prêt de volant, c’est à dire qu’une franchise s’appliquera en fonction de la personne qui a effectivement causé le sinistre (jeune conducteur, concubin,….).Dans tous les cas de figure, il est vivement conseillé de se reporter à tes conditions générales et particulières avant de prêter ton véhicule. Saches que ce prêt doit dans tous les cas être gracieux.